Racisme

Le racisme est le discernement conscient ou inconscient des lignées humaines, qu’il s’agisse de races sociales (prolétariat, bourgeoisie) ou de races subspéciales (continentales). Le racisme peut également désigner toute idéologie qui entend défendre les intérêts d’une ethnie : afrocentrisme, racisme humaniste…1Chapitre 11.5 du Manifeste de l’occidentalisme : Pour un racisme humaniste ou toute manifestation de fierté ethnique.

Amalgame entre racisme et haine raciale

Le racisme est assimilé à la haine raciale par des idéologues du négationnisme racial pour qui l’espèce humaine serait la seule espèce du règne animal dans laquelle il ne peut exister qu’une seule race à la fois. Ces idéologues ne parlent de haine raciale que pour s’attaquer au racisme et aux fiertés raciales, mais évitent toujours soigneusement de parler des violences raciales les plus anciennes et les plus répandues dans le monde et dans l’histoire : le mépris racial et la haine raciale venant des bourgeoisies contre leurs prolétariats locaux.

Amalgame entre racisme et criminalité

Le racisme est associé à la criminalité par les antiracistes, alors qu’ils se font très discrets sur l’antiracisme des plus grandes idéologies criminelles. Ainsi, parmi les trois grands monothéismes issus du Moyen-Orient, l’islam et le christianisme, religions antiracistes, ont fait des millions de morts tandis que la religion raciste du judaïsme n’est responsable d’aucun grand massacre. Le caractère antiraciste de l’islam et du christianisme fait de ces religions des idéologies prosélytes, conquérantes et totalitaires, tandis que le racisme du judaïsme en fait une religion calme. Les religieux juifs se considèrent comme le peuple élu, ils ne cherchent pas à convertir le monde entier et à faire couler le sang des païens et des infidèles comme l’islam et le christianisme l’ont fait tout au long de l’histoire.

Barre latérale