Bourgeoisie

La bourgeoisie est une race sociale communautarisée exerçant sa domination sociale sur un peuple au moyen de privilèges informels et d’une racisation des dominés. La bourgeoisie est définie en opposition au prolétariat qu’elle domine.

Une bourgeoisie doit donc répondre aux critères suivants :

  • Elle se perçoit comme supérieure au peuple par son sang ;
  • Elle exerce une domination sociale, donc une domination culturelle, politique, économique et religieuse ;
  • Elle a accès à un réseau d’entraide et de cooptation socio-professionnelle ;
  • Ses privilèges ne doivent pas être formulés par des lois, un système de caste ou des coutumes explicites.

Domination culturelle

La bourgeoisie définit la culture, et prospère dans le monde de la culture. Elle dicte même jusqu’à ce qu’est l’humour autorisé. La bourgeoisie a un accès facilité à la culture, et se dresse entre la culture et les prolétaires. Pour avoir accès à la culture, le prolétaire doit passer par des intermédiaires bourgeois. Plus la consultation culturelle directe est aisée, plus la domination culturelle bourgeoise diminue.

Domination politique

Toutes les sensibilités politiques de la bourgeoisie sont représentées en politique. La bourgeoisie a toujours un lien plus ou moins direct avec le pouvoir qui la dispense de passer par les moyens de contact prolétaires des autorités, lorsqu’elle veut s’entretenir avec celui-ci.

Domination économique

La bourgeoisie concentre les capitaux et possède les moyens de productions, là où le prolétaire a pour seule fortune ses enfants et sa force de travail.

Domination religieuse

La bourgeoisie a été façonnée par des siècles de christianisme, où toute personne avait besoin d’afficher un soutien zélé au christianisme pour acquérir une position sociale dominante ou s’y maintenir. L’aristocratie qui ne jouait pas suffisamment le jeu chrétien a été évincée, supprimée, ce qui a permis la constitution progressive d’une race sociale homogènement soumise au christianisme.

Le réseau bourgeois

La bourgeoisie profite de l’accès à un réseau d’entraide et de cooptation socio-professionnelle qui lui permet d’avoir la priorité sur le mérite dans l’acquisition de sa raison sociale. Pour le bourgeois, le travail n’est qu’une raison sociale, un tremplin à la renommée et à l’enrichissement permis par cette raison sociale au sein de leur endogroupe communautaire bourgeois.

La raison sociale bourgeoise peut ne pas être un métier, alors que la fonction productive du prolétaire ne peut être qu’un métier validé et reconnu comme suffisamment pénible ou ennuyeux. La fonction productive n’apporte rien à un prolétaire sinon de se voir octroyer par son entourage le droit d’exister. La raison sociale bourgeoise, elle, apporte investissements et réseau par la communauté bourgeoise.

Barre latérale