Violences migratoires

Les violences migratoires sont l’ensemble des violences causées directement ou indirectement par le remplacement racial, le déracinement ethnique, la cohabitation forcée ou l’entassement racial. Les violences migratoires touchent à la fois le peuple autochtone et les personnes étrangères.1Manifeste de l’occidentalisme, 12.1, « Remigration et reconnaissance des violences migratoires« 

Violences migratoires touchant des autochtones

Les victimes des violences migratoires sont nombreuses. La majorité des victimes des violences migratoires se trouvent dans le peuple autochtone :

  • Victimes du terrorisme musulman et leurs proches ;
  • Victimes du terrorisme conservateur xénophobe et leurs proches ;
  • Victimes de criminels et délinquants étrangers récidivistes qui auraient dû être expulsés ;
  • Victimes de viols raciaux et victimes de violences sexuelles silenciées au nom du vivre-ensemble : affaire d’Évry, grooming gangs de Telford, Rotherham, Rochdale, et plusieurs dizaines d’autres villes britanniques ;
  • Victimes d’agressions raciales ;
  • Victimes du harcèlement de rue, conséquence directe de l’islamisation et de l’africanisation de l’espace public urbain européen

Violences migratoires touchant des étrangers

De nombreuses personnes étrangères sont également victimes de violences migratoires.

  • Immigrés et touristes victimes du terrorisme musulman et leurs proches ;
  • Victimes du terrorisme conservateur xénophobe et leurs proches ;
  • Réfugiés et apostats de l’islam persécutés par des musulmans sur le sol européen ;
  • Victimes d’attentats xénophobes ;
  • Victimes d’agressions raciales ;
  • Victimes de viols raciaux (exemple : les victimes sikhes des grooming gangs) ;
  • Victimes des mutilations génitales religieuses tolérées au nom du vivre-ensemble ;
  • Victimes des règlements de comptes interethniques et de guerres de gangs ;
  • Victimes de la traite humaine, notamment du trafic sexuel

Notes et références

Notes et références
1 Manifeste de l’occidentalisme, 12.1, « Remigration et reconnaissance des violences migratoires« 
Barre latérale