Usurpation quantitative

L’usurpation quantitative désigne l’ensemble des techniques crapuleuses de propagande manuelles ou algorithmiques utilisées à des fins publicitaires ou politiques ou encore dans les campagnes de relations publiques, qui ont pour but de donner une fausse impression d’un comportement spontané ou d’une opinion populaire sur Internet.1« Fake, manipulations et réseaux sociaux: pourquoi il faut vite comprendre ce qu’est « l’astroturfing » » [archive], sur Les Inrocks (consulté le 12 mai 2019)

Exemples

  • Les chauffeurs de salle et les groupes suivant des instructions pour applaudir pendant des discours et autre événément, sont des usurpations quantitative en ce qu’elles reposent sur l’idée que les applaudissements sont spontanés et que le public est particulièrement enthousiaste.
  • Les réseaux sociaux reposent presque entièrement sur l’usurpation quantitative, avec leur lot de bots, de fausses vues, de multicomptes, de groupes d’entrepartage, d’achats de partages, de vues, de j’aime et d’abonnés.2Tous mes followers TikTok sont des faux ! Un utilisateur de TikTok confesse avoir acheté de faux followers et 25 000 vues via developpez.com Les réseaux sociaux sélectionnent en amont les publications que leurs utilisateurs verront 3Sur Instagram, la prime secrète à la nudité, par Judith Duportail, Mediapart.fr, 15 juin 2020 et estiment à la place des gens ce qui aura le plus de succès, ce qui revient à augmenter artificiellement la portée d’un contenu que les gens pensent être naturellement attractif.

Notes et références

Barre latérale