Transidentitarisme

Le transidentitarisme est un sous-courant minoritariste considérant qu’aucun individu ne devrait être entravé dans l’acquisition d’une identité personnelle qu’il souhaite assumer. Le transidentitarisme considère qu’empêcher un individu d’acquérir l’identité personnelle qu’il souhaite, c’est le maltraiter.1Tuvel, Rebecca (2017). « In Defense of Transracialism »Hypatia: A Journal of Feminist Philosophy32 (2): 263–278. doi:10.1111/hypa.12327. Archivé depuis l’original le 12 mai 2017 Le transidentiracisme désigne l’auto-identification et la reconnaissance sociale de la nouvelle identité comme les deux éléments nécessaires à un changement réussi.

Le transidentitarisme voit les identités à travers les personnes cis et les personnes trans :

  • les personnes cis sont tous les individus dont l’identité de naissance, le corps et l’identité personnelle coïncident.2Kristen Schilt et Laurel Westbrook« Doing Gender, Doing Heteronormativity: ‘Gender Normals,’ Transgender People, and the Social Maintenance of Heterosexuality »Gender & Societyvol. 23, no 4,‎ p. 440–464 [461].
  • les personnes trans sont les individus dont l’identité de naissance, le corps et l’identité personnelle diffèrent. On parle de dysphorie identitaire.

Le transidentitarisme sexuel est désigné par ses détracteurs sous le nom de « théorie du genre », et le transidentitarisme ethnique est appelé « naturalisation » ou « assimilation ».

Notes et références

Notes et références
1 Tuvel, Rebecca (2017). « In Defense of Transracialism »Hypatia: A Journal of Feminist Philosophy32 (2): 263–278. doi:10.1111/hypa.12327. Archivé depuis l’original le 12 mai 2017
2 Kristen Schilt et Laurel Westbrook« Doing Gender, Doing Heteronormativity: ‘Gender Normals,’ Transgender People, and the Social Maintenance of Heterosexuality »Gender & Societyvol. 23, no 4,‎ p. 440–464 [461].
Barre latérale